Menu

Je me souviens de mon premier baiser en Russie

15 mai 2017 - Passion
Je me souviens de mon premier baiser en Russie

Le baiser, c’est réellement toute une histoire. Je savais déjà qu’il existait plusieurs manières de s’embrasser dans les différents pays, mais mon premier baiser en Russie m’a étonné au plus haut point. Sans aucun doute, il s’agit de l’une des expériences les plus surprenantes que j’ai réalisées et je suis heureuse de pouvoir la partager aujourd’hui.

Le baiser à la Russe, un baiser innocent

Tout d’abord, je tiens à mentionner que j’adore voyager et rencontrer d’autres cultures. Par conséquent, je pense justifier d’un grand esprit d’ouverture. Cependant, j’ai été vraiment surprise par ce baiser en Russie. En France, comme dans la plupart des pays occidentaux, quand deux personnes se rencontrent, elles se font la bise. Le nombre varie en fonction du pays et de la culture. Pour les esquimaux, on se frotte le nez pour saluer et embrasser l’interlocuteur. En Russie, homme et homme ou femme et femme s’embrassent à même la bouche pour se dire bonjour.

La différence qui dérange

Je ne saurai expliquer ce que j’ai ressenti au moment de mon premier baiser en Russie, notamment lorsqu’une femme m’a embrassée pour la première fois là-bas. Je me souviens surtout que j’étais prise de court et ne savais comment réagir. Au lieu de faire la bise à mon interlocutrice, elle a tendu ses lèvres vers moi et m’embrassait naturellement !

Pour moi, ce premier baiser en Russie m’a interloquée. A ce moment, la première chose qui m’était venue à l’idée, c’est de regarder autour de moi pour voir si des personnes auraient vu le baiser. J’ai remarqué que personne ne faisait de réaction, que c’était un geste tout à fait banal en Russie. Heureusement, mon interlocutrice a compris ma gêne et s’était aussitôt excusée pour son geste. Cependant, je ne lui en tenais pas rigueur, car il s’agissait d’un baiser innocent, d’une culture qu’elle a manifestée par habitude.

Un baiser dépourvu de sentiment

Cette pratique est inscrite dans les mœurs de la Russie depuis de nombreuses années déjà. Pourtant, beaucoup la voient d’un très mauvais œil compte tenu du développement de l’homosexualité. En effet, il suffit que deux personnes du même sexe se tiennent la main dans la rue pour qu’on pense tout de suite à des homosexuels. Je vous laisse imaginer le scénario si les deux personnes s’embrassent sur les lèvres.

Quoi qu’il en soit, j’ai appris à mon gré que le baiser russe n’est associé à aucune connotation. Il n’y a pas d’amour ni de sentiment en jeu. Il s’agit juste d’un signe de salutation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *