Menu

Je me souviens de mes nuits sans sommeil

15 septembre 2016 - Pas toujours facile
Je me souviens de mes nuits sans sommeil

On dit souvent que quand on est fatigué, il suffit de s’allonger sur le lit pour tomber directement dans les doux bras de Morphée. Je vous confirme qu’il s’agit d’une erreur. Même si tous nos muscles semblent nous lâcher, il y a bien des fois où on passe des nuits sans sommeil. J’ai vécu cette situation à maintes reprises, mais heureusement, tout ça est derrière moi aujourd’hui.

Les causes de mes nuits sans sommeil

Il peut y avoir plusieurs facteurs qui conduisent à des nuits sans sommeil. Pour ma part, cela commençait généralement par un mal de dos suivi de douleurs lombaires. Une fois que ces signes apparaissent, je savais que la nuit allait être bien longue. J’avais beau me tourner et me retourner dans mon lit pour trouver une position confortable, mes efforts étaient restés vains, car je passais de longues nuits sans sommeil.

Ce que j’ai fait

Au début, je pensais qu’il suffisait de prendre un bon bain chaud pour trouver rapidement le sommeil. Même si cela m’a soulagé, l’effet ne durait que quelques minutes avant que je ne commence à ressentir les douleurs. A nouveau, l’insomnie frappe à ma porte. Du coup, j’ai adopté certains remèdes de grand-mère qui m’ont bien aidé.

Après un long bain chaud, je m’enveloppais chaudement dans mes couettes en prenant soin de régler le climatiseur de la chambre à coucher à environ 18°. En effet, mes ainés m’ont toujours appris à dormir bien chaud, mais en gardant une température ambiante dans la pièce. Cela a été bien efficace. D’un autre côté, j’ai également essayé le verre de lait chaud à prendre 30 minutes avant d’aller au lit. Je peux vous assurer que cette technique ne m’a jamais fait faux bond. A un moment donné, je me suis également mis à lire avant de me coucher.

On m’a également parlé des exercices d’auto-hypnose pour m’aider à trouver le sommeil. Il s’agit d’une opération facile à réaliser dans la mesure où il suffit de fermer les yeux et de laisser vagabonder l’imagination vers une campagne lointaine où la vie est si paisible et où le ciel est bien étoilé. J’avoue qu’au début, je me suis montrée très réticente par rapport à cette pratique, mais quand j’ai été convaincue, cela m’a bien aidé.

Pour la literie

Que l’on veuille l’admettre ou non, la literie joue également un rôle majeur sur le sommeil. C’était également une des raisons pour lesquelles je n’arrivais pas à dormir la nuit. Beaucoup m’ont conseillé de changer de matelas, mais je ne voulais pas pour des raisons économiques. Aussi, en naviguant sur le net, j’ai trouvé que ceux qui ne souhaitaient pas changer de matelas pouvaient acheter un surmatelas à mémoire de forme. J’ai tout de suite opté pour cette solution et le résultat était sensationnel, j’ai dormi comme un bébé !

La bonne attitude

Quand j’ai fini par vaincre les longues nuits sans sommeil, j’ai choisi d’adopter une habitude personnelle avant de me coucher. Une fois couchée, j’éteins toutes les lumières et je regarde mon film d’animation préféré. Chaque nuit, je reprends cette habitude. Au bout de quelques jours, j’ai remarqué que mon corps et mon cerveau associait le film d’animation à un sédatif. Du coup, il suffit que je lance la vidéo pour que le marchand de sable passe chez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *