Menu

Je me souviens de ma tante qui avait fait fortune dans l’immobilier

18 octobre 2015 - Quand j'étais minot
Je me souviens de ma tante qui avait fait fortune dans l’immobilier

Lorsque j’étais jeune, je me souviens que mes profs ne m’appréciaient pas toujours. Pourquoi ? Car lorsqu’ils me demandaient ce que je voulais faire une fois grand, ils n’aimaient pas ma réponse. C’était en rapport avec l’immobilier

Que voulais-je devenir une fois grand ?

Contrairement aux autres enfants qui voulaient être pilotes, pompiers, médecins ou encore chefs d’entreprise, moi je voulais mener une carrière tout à fait différente. Mes professeurs appréciaient d’ailleurs rarement ma réponse car lorsqu’ils me demandaient ce que je voulais faire une fois grand je leur disais que je voulais être rentier. Oui, je ne voulais rien faire à part vivre de mes rentes.

En réalité j’avais un modèle : ma tante Suzanne. En fait, elle était veuve dès l’âge de la trentaine et devait alors trouver tous les moyens nécessaires pour survivre, ses parents ne pouvant l’aider car son père avait une entreprise qui a fait faillite il y a peu. Elle me racontait que son père lui disait autrefois sans arrêt que la seule chose qui restera toujours et toujours aussi intéressant comme placement, c’est la pierre, l’immobilier.

Elle a alors continué à travailler en tant qu’assistante administrative pendant deux ans, avant de souscrire un prêt bancaire pour financer l’acquisition d’une maison. Cette maison, elle ne l’a pas utilisée en tant que résidence principale, mais elle l’a mise en location. En plus de son salaire mensuel, elle percevait alors des revenus locatifs tous les mois, ce qui lui permettait de rembourser plus facilement son crédit.

Par la suite, elle a pu rembourser son crédit dans sa totalité et a pu en souscrire d’autres pour étendre son patrimoine immobilier. Aujourd’hui encore, elle ne vit plus que de ses rentes car elle a su faire des placements judicieux avec ses appartements et ses maisons.

Est-il encore possible de faire fortune avec l’immobilier aujourd’hui ?

Bien que j’aie largement dépassé l’âge des bancs de l’école, l’idée de devenir rentier comme ma tante ne m’a pas quitté l’esprit. Je me demande alors s’il est encore possible de faire comme elle et de faire fortune avec l’immobilier aujourd’hui. Je me suis alors renseigné, et j’ai pu comprendre que l’immobilier était aujourd’hui une valeur refuge, et qu’il était possible de s’enrichir avec mais sur le long terme.

En effet, l’immobilier est un placement intéressant mais qui ne se concrétise qu’après de longues années : un investissement permettra de financer en partie un autre investissement, et ainsi de suite. Mais lorsqu’on sait qu’un crédit immobilier dure entre 15 et 20 ans de manière générale, il faut vraiment avoir de la patience pour le faire. Il s’agit donc plutôt d’un moyen de constituer un patrimoine à transmettre aux enfants plus tard.

Aujourd’hui, le gouvernement incite même les ménages à investir dans l’immobilier afin d’augmenter l’offre de logements disponibles et ainsi débloquer la crise. Toute personne qui achète un bien immobilier neuf et qui le met en location peut alors prétendre à une réduction fiscale qui peut atteindre jusqu’à 21% de la valeur du bien immobilier.

Si du temps de ma tante il y avait déjà des mesures de la sorte, elle aurait été milliardaire il y a bien longtemps. Blague à part, l’idée de bâtir un patrimoine financier à partir de l’immobilier m’intéresse fortement, d’autant plus que mes aïeux eux-mêmes en étaient déjà persuadés à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *