Menu

Je me souviens de ma 1ère imprimante

4 août 2018 - A la maison
Je me souviens de ma 1ère imprimante

C’est fou comme le temps passe vite, car je me souviens de ma 1ère imprimante. C’était une imprimante matricielle avec son bruit très caractéristique. Quand j’y pense, on en est très loin maintenant, bien qu’on utilise encore cette technologie dans certains cas où on a besoin d’imprimer plusieurs milliers de lignes par minutes. Ce qui me pousse à vous proposer ce petit résumé de l’évolution de l’imprimante, histoire de voir d’où on est parti pour en être là où peu à peu, on voit apparaître l’imprimante 3D à domicile.

L’imprimante matricielle, la vieille école

3 qualificatifs peuvent résumer cette imprimante : rustique, bruyante et monochrome. Et pour en avoir déjà possédé une, je peux vous dire que ce genre d’imprimante est très fiable et d’une grande longévité. D’ailleurs elle est toujours là !

On utilise souvent du papier en continu avec bandes Carroll pour ce type d’imprimante, qui est très abordable en termes de prix, mais il faut savoir que niveau qualité du document, il n’y a rien à avoir avec ce qu’on propose aujourd’hui. Cependant, l’impression est rapide, et accepte plusieurs exemplaires pour un seul passage.

L’imprimante à jet d’encre, l’indémodable

Nettement plus développée du point de vue technologie, l’imprimante à jet d’encre a été une révolution si on parle d’accessibilité en prix. En effet, elle fait l’unanimité au grand public malgré un manque flagrant de rapidité.

Contrairement à ma 1ère imprimante matricielle, elle est très silencieuse, et offre une qualité d’impression incomparable surtout pour l’impression de photos. On lui reproche toutefois le prix élevé de ses cartouches, mais également sa fiabilité surtout si on ne l’utilise pas assez souvent.

Ma 1ère imprimante laser, l’ultra-rapide

Diffusée sur le marché en même temps que l’imprimante à jet d’encre, l’imprimante laser gomme tous les défauts de son homologue pour un prix sensiblement supérieur. En effet, elle est à la fois très rapide, pour une même qualité d’impression, mais sa cartouche, aussi appelée toner dispose d’une réserve d’encre très importante et permet un volume d’impression conséquent.

Il présente toutefois un défaut, à savoir un entretien plus coûteux de par la complexité de sa technologie.

L’imprimante 3D, le futur

Les fabricants d’imprimantes continuent à innover pour proposer des imprimantes de plus en plus performantes, et si la technologie semblait impensable il y avait quelques dizaines d’années, elle est une réalité au moment où vous lisez cet article. Cette imprimante permet en effet de modéliser en trois dimensions dans l’espace tout objet dont les données techniques sont diffusées dans l’unité qui contrôle l’imprimante.

La modélisation qui se faisait durant des heures, des jours voire des semaines de façon manuelle peut désormais être bouclée en quelques minutes par l’imprimante 3D.

Même si aujourd’hui il est facile de faire ses impressions en ligne, on ne peut pas dire que cette façon de procéder affecte le besoin pour plusieurs d’entre nous d’avoir leur propre imprimante. Avec des imprimantes multifonctions, connectées, plus compactes voire même transportables, l’avenir de cet outil est en perpétuel progression. Le souvenir de ma 1ère imprimante m’a cependant montré une chose : en termes d’imprimante, une technologie ne remplace pas totalement une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *