Menu

Je me souviens de comment je posais un essaim à la maison

23 octobre 2019 - Passion
Je me souviens de comment je posais un essaim à la maison

Quand j’étais débutant dans le domaine de l’apiculture, je me souviens comment je posais un essaim à la maison. Je savais que la division des ruches nécessite à faire naître une deuxième colonie suite à une colonie souche. C’était clair qu’il s’agit de multiplier les colonies d’abeilles en en créant de nouvelles, saines et populeuses. Le but est de peupler des ruches vides tout en respectant la réglementation de l’apiculture. Je vais vous raconter les différentes méthodes qui ont permis la réussite de mon essaimage.

La division de ruches avec recherche de la reine

Le fait d’essaimer me permet de conserver la lignée des meilleures butineuses. Les méthodes d’essaimage varient en fonction des colonies, des saisons, des races d’abeilles et de la région. Donc, j’ai adopté plusieurs méthodes. Ma première alternative est la recherche de reine. Pour ce faire, j’ai dû procéder au repérage de la reine et j’ai transvasé son cadre dans une ruchette, tout en faisant attention à ne pas la déloger. Puis j’ai ajouté un cadre de miel, un cadre de couvain operculé, 2 cadres de cire neuve et un cadre qui ne contient ni d’abeilles ni d’autres objets.

J’ai mis ensuite la ruchette un peu loin de la ruche. Une fois que les abeilles butineuses sont relâchées, la colonie orpheline devra s’habituer à vivre avec de jeunes abeilles et après environ 25 jours, il y aura une nouvelle reine qui fera la ponte.

La méthode de l’éventail

Cette deuxième méthode consiste à diviser les ruches sans devoir rechercher la reine. Cela nécessite une division en nombre égal des cadres de la ruche sur deux ruchettes, et il faut les installer en éventail. Après 3 jours, j’aurais ainsi de nouvelles colonies qui ont des œufs ou des larves. Cette méthode est certes peu efficace, mais elle est simple à réaliser.

Puisque la méthode de l’éventail est risquée, j’ai dû effectuer régulièrement un contrôle des ruchettes. J’attendais 3 ou 4 jours avant de voir les entrées de pollen sur la ruchette où se trouve la reine. Et après 15 jours, j’ai aperçu des cellules royales dans la ruchette orpheline, cela veut dire qu’il y aura prochainement une ponte d’une nouvelle reine. Mais, on m’a dit que si je mets une cellule royale de 10 jours le lendemain de la division, la ponte se fera plus rapidement que prévu, et la gêne du rucher sera de meilleure qualité.

Poser un essaim à la maison en procédant par l’écrémage

C’est ma méthode préférée, mais elle demande plus d’attention. Elle consiste à marquer la reine préalablement, afin de pouvoir bien la repérer. Je vais devoir constituer un essaim artificiel, pour cela, j’ai prélevé des cadres dans diverses ruches. Dans la première ruche, j’ai pris un cadre de couvain et j’ai également emporté les abeilles qui le recouvrent. Dans la deuxième ruche, j’ai enlevé le cadre de couvain ouvert avec ses abeilles. Dans la troisième ruche, j’ai prélevé un cadre de nourriture et des abeilles. Afin de réussir mon essaim à la maison, j’y ai placé d’autres abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *